Peter Doherty live: the dark side

La sortie le 2 décembre dernier de son second album solo, Hamburg Demonstrations, a été l’occasion pour Peter Doherty d’effectuer depuis le printemps une tournée française avec son groupe. J’ai ainsi pu assister à deux concerts, totalement différents en quatre mois d’intervalle.
En premier lieu, les contextes et publics différaient: d’un côté, dans le grand théâtre extérieur de la foire au vin de Colmar un public peu nombreux  et peu réceptif car majoritairement présent pour la 2ème partie, Louise Attaque, et de l’autre, un concert dans une petite salle quasi pleine et plus rock’n’roll (Le Bikini près de Toulouse) avec un public spécialement venu pour Doherty et bien plus participatif.
Le comportement sur scène était également très différent d’un concert à l’autre: joyeux, drôle et très communicatif à Colmar, tentant de voir les gens du fond avec ses jumelles vintage et à l’inverse, au bikini nous retrouvons le côté plus sombre de Doherty, moins communicant avec le public, s’acharnant sur son micro qui ne fonctionnait visiblement pas comme il le souhaitait (micro jeté sur scène plusieurs fois) perdant même dans l’action son harmonica lancé sur un spectateur un peu trop irritant.
J’ai préféré le concert côté sombre, notamment pour la set list plus rock plutôt que celle majoritairement acoustique du 1er concert. J’aurais peut être aimé plus de titre de son premier album solo, et pas uniquement The last of the English roses. Ce qui a beaucoup fait au concert du bikini était la présence de tout le groupe sur scène, pas uniquement en accompagnement, mais une démonstration du talent des musiciens contre les différents soucis techniques de câbles et de micros mais aussi pour suivre le chanteur dans ses multiples changements de set list. En effet, ce dernier a plusieurs fois arrêté le groupe qui débutait une chanson pour changer au dernier moment. Le leader orchestrait également les moments de musique, demandant à poursuivre ou non certains morceaux. C’est une chose que j’avais déjà observé lors du concert des Babyshambles et qui rend les concerts uniques.
Pour en revenir aux musiciens, c’est notamment Jack Jones, le guitariste qui connaît très bien les morceaux des Babyshambles qui a assuré la première partie. Il alternait dans les exercices,  clamant des poèmes en partie improvisés selon la réceptivité du public  et les soucis techniques avec des chansons accompagnées de sa Fender jaguar noire qui a visiblement bien vécu.
L’entracte avant le rappel fut également assurée par un musicien, le bassiste cette fois-ci accompagné d’une guitare sur un rythme plus reggae. Une bonne manière de faire attendre le public jusqu’au retour du groupe au complet. Rapidement après le rappel, Peter Doherty fit un petit signe de la main au public avant de quitter définitivement la scène. Le concert se termina pas une chanson assurée et très bien accueillie par Jack Jones et la jeune violoniste, les autres musiciens ayant quitté la scène.

Les concerts de Peter Doherty sont toujours l’occasion de découvrir différentes facettes du chanteur et restent uniques grâce aux improvisations et changement de set lists, la possibilité pour le public de ne pas se lasser.

20160805_203935

02

03

Beach Party: not so Ripped

 Un coup de cœur reste un coup de cœur. Ce n’est pas après l’écoute du 2nd EP des Beach Party que je vous dirais le contraire. Ripper poursuit la lignée de Fun/Can’t surf et cette touche surf punk rock baignée de l’ambiance californienne et son soleil.

Une modernité certaine dans ce son rétro, du surf rock sans fioritures. Il faut certainement vivre sur la côte de L.A. pour produire cette musique bien caractéristique.

On n’attend plus que le double EP sur vinyle regroupant tous leurs titres qui devrait sortir sous peu et peut-être un jour une tournée en Europe.

Fall in love with something can not change. It is not after the  listening of the second EP of Beach Party that I will tell you the contrary. Ripper follows the way of Fun/Can’t Surf with this touch of surf punk rock immersed in the Californian atmosphere and its sun.

A clear modernity into this vintage song without embellishments. You have to live on the L.A. cost to make this solar music.

We are just waiting for the double EP pressed on vinyl with all their songs which should be available soon and maybe an European tour!

Stay tuned

 2394051519588fe4-jj0gntmmq5vopwnzr9nl

Picture by Beach Party – http://wearebeachparty.com/

Rockthelifebymargaux pour IKKS

Retour après un long moment sans post avec des surprises et différentes interviews.
Aujourd’hui  c’est avec plaisir que je vous dévoile ma participation au projet We rock you de la marque IKKS qui a créé une collection capsule de tee shirts sur trois groupes de rock: Nirvana, Led Zeppelin et Sex Pistols. Pour ma part j’ai choisi d’écrire sur le groupe  que je connais le mieux, Nirvana.
Vous trouverez des extraits de mon texte écrit pour l’occasion parmi ceux d’autres blogueurs sur le mini site créé pour l’occasion par la marque : http://www.ikks.com/fr/we-rock-you/tee-shirt-kurt-cobain/

image

Je reviendrai plus tard pour vous montrer un des tee shirt en action.
Et ci dessous le texte en son intégralité.

Nirvana a  toujours fait partie de mon univers musical basé essentiellement sur le rock. Ce n’était pas juste un groupe de rock mais l’icône de toute une génération. Le rock associé au style grunge des années 90′. Un jean déchiré, un tee shirt de rock, une chemise à carreaux et de vieilles baskets ayant subi concerts et festivals. Le mythe du groupe est aussi lié au mystère qui entourait Kurt Cobain. Un personnage tourmenté, à la vie sulfureuse entre sa relation avec Courtney Love et son côté torturé et écorché que l’on retrouvait dans ses textes, jusqu’à sa disparition dans la lignée des 27 ans maudits.

Nevermind est mon album préféré de Nirvana. Pas uniquement parce que c’était le plus médiatisé ou parce que sa pochette a fait couler beaucoup d’encre, mais surtout parce que c’est un vinyle que j’ai trouvé d’occasion chez un disquaire à Camden Town, à Londres. Il en est d’autant plus précieux à mes yeux. Que serait le rock sans Nevermind? Cet album contient à lui seul pratiquement tous les meilleurs titres de Nirvana dont mon favori Smells like teen spirit. Faire un disque aussi riche et qui fonctionne  autant n’est pas donné à tout le monde.

Une voix éraillée, des guitares incisives associées à des riffs incontournables, Kurt Cobain est très certainement à l’origine de beaucoup de guitaristes. Qui ne sait pas jouer le riff de Come as you are?  Généralement accompagné de sa Fender Jaguar sunburst qu’il avait détournée de son usage premier pour jouer du rock, Kurt Cobain aura laissé une trace importante dans la lignée des guitaristes. Non pas par une dextérité dans le jeu mais plus par un style qui lui était propre. Ajoutant l’utilisation des cordes à vide entre les accords, souvent des power chords, mais aussi des doubles barrés et des riffs simples. Kurt Cobain apportait sa propre musicalité à ses morceaux.

Nirvana, un mythe qui n’est pas prêt de s’éteindre. Aujourd’hui encore, Dave Grohl poursuit la quête avec les Foo Fighters, fondés à la fin de Nirvana.

Disquaire Day: la course aux trésors

Samedi 18 avril, c’était le Disquaire Day. C’est la version française du Record Store Day, évènement en faveur des disquaires indépendants. De nombreux groupes y participent en sortant spécialement pour cette journée des 33 ou 45T, rééditions ou inédits. De nombreux concerts et autres évènements sont aussi organisés dans toutes les villes de France. Le plaisir d’aller fouiller les bacs de disques et l’adrénaline de trouver la pièce que l’on cherche, et quelle satisfaction, surtout pour les trésors édités uniquement pour cette journée.

Il suffit de préparer ses choix en regardant tous les disques proposés sur le site internet (ici), et d’aller à l’ouverture des disquaires de votre ville (liste disponible sur le site également). Attention les quantités sont extrêmement limitées, se réduisant souvent à un ou deux exemplaires pour les petits disquaires. Pour ma part, j’ai réussi à avoir deux vinyles sur les trois de ma liste, une réédition du 45T Weapon of choice des Black Rebel Motorcycle Club (rencontre ici) et le magnifique vinyle imprimé de Kitty Daisy & Lewis (live report ici) comportant une version instrumentale et un remix réussi de Baby Bye Bye. Ce dernier titre ne sortant que le 27 avril, je vous l’ai extrait ci-dessous.

Last saturday was the Disquaire Day. This is the French version of the Record Store Day, an event in favor of independant record stores. Many groups contribute to it releasing limited editions of vinyls. Many concerts or events are organised in every cities of France. How pleasure to have a look in vinyl units and adrealin when you find the piece you searched. And what satisfaction, in particularly for limited tresors edited only for this day. 

You have just to prepare your choices looking out the list of vinyls proposed on the site (here) and g at the opening of your record store. Be carefull, quantitie are really limited, oftenly one or two records in small stores. For me, I succeed toget two records of my list, a republishing of the Black Rebel Motorcycle Club 45T Weapon of choive (meeting here) and the beautiful printed vinyl of Kitty, Daisy and Lewis (live report here) with an instrumental song and a pretty good remix of Baby Bye Bye. This song will not be released before April the 27th, find the vinyl extraction below.

Blog Birthday: one year

Pour les 1 an du blog, et oui déjà un an, j’ai envie de faire un petit récap’ des articles et des photos postées. L’évolution au cours de 12 mois. J’aime voir cette évolution au cours du temps dans la mise en scène et la retouche photo. J’espère pouvoir améliorer de plus en plus la qualité du blog tout en continuant à partager ce que j’ai envie. Faire des articles mode, beauté, musique, ciné, bonnes adresses… à très vite pour la suite de mon séjour à Amsterdam !

IMGP2023

IMGP2037

IMGP1552

IMGP1550

IMGP1950

IMGP1740

IMGP1753

tartanmix

10 (3)

IMGP2340

06

10

05

01 (2)

03

01 (4)

06 (2)

0106 (3)

02

03 (2)

07 (2)

01 (3)

01 (2)

01 (5)

06 (4)

07 (4)

03 (4)

04 (2)

04

10 (2)

05 (2)07 (3)

13

1610014_10203477403043747_1854233950_n

IMGP3364

Une image

Hello tout le monde ! ci, mais le planning est chargé en ce moment. Des articles sur mon séjour à Amsterdam et d’autres bonnes adresses suivront, promis.

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous cette photo faite le week-end dernier avec mon petit numérique et sans retouche. Bien-sûr que je pourrais y appliquer un traitement, mais je trouve qu’elle a déjà une force à l’état brut.

IMGP3435b

You Rock #9

Les jolies choses sur internet, les inspirations du moment. Ce week-end je pars à Amsterdam !

1- Pour commencer les photos fun et très jolies de Coline

09

10

2- Le look d’Adenorah que je jalouse, à la recherche du trench parfait !

08

3- Sincerely Jules à Coachella !

06

4- Betty pour H&M, toujours aussi belle et stylée

03

04

5- La déco de Fashion Squad: envie de blanc, de bois, de métal, de déco nordique…

01

6- Et pour finir, Alex est ses looks Rock & Street toujours aussi cools !

07