Rock the concert#3: Dum Dum Girls

Hello tout le monde !

Il y a une semaine je suis allée à un concert, sans a priori, au feeling et en ne connaissant que le nom du groupe: les Dum Dum Girls. Et oui, j’aimerais bien assister à au moins un concert par mois et m’acheter un vinyle par mois. Certains ont des résolutions un peu moins cool , voilà ce que je vais essayer de suivre. Et là, j’ai tenu mes deux résolutions en une soirée !

Dans cet optique, je me suis décidée la veille à prendre un billet et embarquer un pote par la même occasion. J’avais déjà entendu le nom du groupe quelque part, en festival ou dans un magazine. Et bien je n’ai pas été déçue. Déjà le concert a eu lieu dans la toute petite salle de la Laiterie, le Club, accueillant ce soir là à peine  une cinquantaine de personnes. Un public d’habitués de la salle, des groupes moins connus et moins commerciaux, une ambiance feutrée et décalée. Décalée est d’ailleurs le bon mot pour décrire la première partie, Vorhees, qui n’est autre que l’ingénieur du son des Dum Dum Girls. Seule avec sa guitare et son matériel électronique, très planante.

Puis est apparu le girl power sur scène, malgré un guitariste présent pour le live un peu effacé dans un coin,  quatre filles habillées tout de noir un peu sexy, dans une ambiance presque sixties. Un cœur géant en néon sur le mur du fond, des fleurs en plastiques accrochées aux micros et c’est parti pour 1h15 de New Wave 100% féminine.

Comme tous les live, le son est plus rock qu’en studio et les chansons s’enchaînent rapidement. La chanteuse Kristin Gundred dite Dee Dee Penny sait mener sa barque et assure les titres. Jamais je n’aurais pensé que le tambourin puisse être aussi sexy, va peut être falloir que je m’y mette^^

Je vous conseille ce groupe qui nous vient de Los Angeles et qui fait du bien aux oreilles, ce type de girls band se fait rare. Après le concert, ayant adoré l’avant dernier titre, Lost boys and girls club, j’ai demandé à Dee Dee Penny de quel album il s’agissait et je suis donc rentrée avec leur dernier record en format vinyle et signé.

Quelques photos souvent tirées de mon mobile, et un extrait filmé à l’occasion + le clip de ma chanson coup de cœur.

IMGP3698b

IMAG0416b

IMGP3700b

IMAG0413b

IMGP3703b

IMGP3705bc

10407392_10203924852829712_8805617731119812215_n

Rock the concert#1: Babyshambles

Lundi dernier j’ai assisté au concert des Babyshambles dans une petite salle, en mode intime. Pour ma part, je suis un grande fan du travail de Peter Doherty, que ce soit dans ses groupes, les Libertines et les Babyshambles, ou en solo avec son album acoustique Grace / Wasteland. C’est bien sûr quelqu’un de « particulier », mais c’est un musicien et un compositeur hors pair.

Après s’être fait attendre bien 1h30, Doherty a pointé le bout de son chapeau au balcon avant de descendre sur scène. Sa première requête fût de demander des cigarettes, et quelques briquets tout au long du concert. Et malgré quelques paroles en français, des paroles en anglais parfois incompréhensibles, il mène très bien le jeu.

Le groupe assure, ils ont de l’expérience et ça s’entend ! La salle était pleine à craquer, le public était là, et dès le départ les Babyshambles ont enflammé la salle avec Delivery. De l’harmonica, des cuivres, chaque chanson débutée en solo à la guitare par Pete, un appareil photo jetable utilisé pour prendre des photos du groupe par Mr Doherty himself et balancé dans le public… De quoi passer une très bonne soirée !

01

02

03