Right Music

Comme je manque à mes devoirs, je ne vous ai toujours pas parlé du dernier disque des Franz Ferdinand, sorti la première semaine de septembre dernier et que je me suis procuré dans la foulée.

C’est donc le quatrième et tant attendu album intitulé Right thoughts, right words, right action qui a déjà rencontré le public pendant deux années de tournée et qui est sorti en cette rentrée de septembre.

Pour ma part, comme vous avez déjà pu lire, je suis déjà conquise par les nouveaux titres. Après les avoir en partie écouté en festival, Beauregard en juillet 2012 et Rock en Seine 2013, je ne peux que les aimer.

Comme j’ai déjà dû le dire dans mon compte-rendu Rock En Seine, Franz Ferdinand est un groupe ultra dynamique, avec des membres soudés – n’oublions pas que le groupe est toujours le même qu’à l’origine – qui aiment la musique et surtout la scène et cela se voit ! Ils arrivent à communiquer leur énergie et à la transmettre aux foules, il est alors impossible de ne pas jumper avec eux.

Je suis une fervente admiratrice de leur travail depuis leur premier album et l’indétrônable Take me out qui restera pour moi leur plus grand titre. Juste en l’écoutant j’ai acheté l’album, j’étais alors encore en Terminale il me semble, et oui il ne date pas d’hier, 2004… Les ayant un peu perdu sur le second album, qui possède quand même quelques tubes comme Fallen, Do you want to et la magnifique Walk away et après un superbe retour avec le sensuel Ulysses procuré en vinyle à Londres ❤, c’est maintenant un retour aux sources pour les quatre écossais.

L’énergie avec ce riff si reconnaissable du début des Franz Ferdinand et de retour, en commençant par le génial et très fort Right action que j’adore en version live mais aussi avec Love illumination et Bullet. Quelques ballades sont également présentes comme The universe expanded ou Brief encounters. Un album harmonieux et qui s’écoute très facilement.

Si une première écoute vous tente avant de vous jeter sur internet ou en magasin, une interview avec quelques images étaient dans le premier  numéro d’Alcaline, nouveau mag musical sur France 2 visible en replay – RIP Taratata – et leur live de Rock en Seine est toujours disponible en intégralité sur ce lien.

Pour une fois n’est pas coutume, j’ai choisi la version cd car il existe une édition limitée avec un disque de titres « live », je mets effectivement les guillemets car ce sont des versions live enregistrées …  Je pense que le vinyle me tentera par la suite, mais n’ayant pas ma platine à disposition, cela se fera plus tard.

IMGP2142 IMGP2147

IMGP2143

IMGP2146

(avec ma super nouvelle toile cirée en fond)

Après tout ce blabla, bonne écoute !

Bises

Rock En Seine: Day III

Troisième et dernier jour de Rock en Seine, c’était il y a trois semaines déjà…  Je sais, je suis absente en ce moment mais de nouveaux posts sortiront très prochainement avec toutes les nouvelles choses musicales ce mois-ci !

En ce dimanche pluvieux, beaucoup de groupes et de marche à Saint Cloud hé oui 2km de long. Les concerts ont débuté vers 14h30, et pour ma part, direction la scène de l’Industrie pour découvrir St Lô, groupe français assez étonnant et super dynamique, un son électro et une chanteuse déjantée.

Au tour des Surfer blood de jouer, concert que j’ai vu quasiment en intégralité sous la pluie. Cela fait du bien aux oreilles de retrouvé du nouveau son aux influences beach rock ! Surtout avec un groupe pas prise de tête, chanteur munis de bottes et k-way.

IMGP2053

Petit tour à la grande scène pour voir The Computers, un Band qui m’a fait pensé à Grease (bal de promo) avec leurs costumes accordés et leur banane sur la tête. Mais dont pas mal de chansons ont une touche métal. A ré-écouter !

Rapide passage à la scène Pression live à cause de la distance à parcourir… pour voir Ms Mr et l’exposition Rock’Art. Ballade à travers les stands pour quelques clichés.

IMGP2059

IMGP2060

IMGP2062

IMGP2063

IMGP2068

IMGP2069

IMGP2070

IMGP2071

Les Eels ont tout déchiré à la grande scène, découverte rock pour moi ! Ils nous ont balancé du super son ! Et ce malgré leur look joggings largement sponsorisés…

IMGP2075

Découverte également pour ce groupe qui propose une super mise en scène avec le piano à queue au milieu de ce son électro et leurs masques. Pendant ce concert, mon attention était surtout portée sur une petite fille (environ 8ans) au blouson cuir noir qui faisait semblant de mixer sur une platine avec un casque anti-bruit, j’sais pas si on peut dire « air platine » ???! Elle était au top !

Et le festival s’est terminé sur une note plus métal avec System of a down qui ont bien assuré. Je crois que vous les connaissez déjà ! Mais c’est toujours difficile de terminé trois jours de festival/camping sur un gros concert, physiquement parlant.

Dernière soirée au camping, et le lundi il a fallu plier bagages et quitter le parc de Saint Cloud avec une certaine nostalgie, des images plein la tête.

IMGP2073