We Love Green 2015: day 2

Le parc de Bagatelle s’est retrouvé sous les eaux pour ce deuxième jour de festival, mais tous les concerts ont été maintenus et assurés. Les anglais de Citizens!, venus dévoiler leur dernier album sorti en avril, ont fait forte impression. Les tubes de Here we are fonctionnent toujours autant, et le leader charismatique a fait danser les foules pendant plus d’une heure. Un tour au karaoké où l’ambiance est toujours au top et au stand de vinyles Disquaire Day qui permet une acquisition supplémentaire avant de retrouver José Gonzales sur la scène des concerts. Un show entièrement acoustique avec des guitares classiques et des percussions, l’artiste nous fait voyager et surprend avec sa reprise de Teardrop. La magnifique Heartbeats arrive en dernier pour clôturer cette vague de tranquillité et de partage. La météo s’est maintenue toute la journée, mais elle n’aura pas épargné Julian Casablancas et sa formation les Voidz. Le leader des Strokes s’est même allongé sous la pluie pour nous montrer son soutien et nous remercier de rester. Le concert s’est poursuivi jusqu’au bout, les instruments fréquemment essuyés avec des serviettes éponges. Les titres punk rock résonnent dans le parc et tiennent les promesses de la tête d’affiche. La soirée se poursuit et le festival termine en ambiance festive avec Ratatat qui fait danser et vibrer le parc une dernière fois. De l’électronique et une guitare électrique, le combo idéal pour cette clôture en attendant impatiemment la prochaine édition. C’est presque naturellement que le festival se termina pour moi avec un regard et un sourire échangé avec José Gonzales qui assistait au concert de Ratatat au milieu de la foule.

The Bagatelle park in Paris was under the rain during this second day of festival. But every concerts have been maintained. English guys from Citizens!, came to reveal their last record available since April made a quite strong impression. Hits from « Here we are » are still working and the charismatic leader made everyone dancing during more than one hour. A walk in the park, around the 90′ karaoke where te mood is still on top, then to the Disquaire day vinyle stand to get a new purchase. Then it is the time to join José Gonzales on the main stage. An entirely acoustic sow with classic guitars and percussions. The artist took us into his trip and surprised us with his cover of « Teardrop« . The beautiful « Heartbeats » arrived to end in a quiet and sharing way. The weather was maintained all the day but did not spare Julian Casablancas and his recent formation, The Voidz. The leader of the Strokes even laid down under the rain to show us his support and thank us. The concert followed until the end, instrument currently dried with towels. Punk rock songs resounded in the park and kept it promises. The evening and the festival ended in a festive mood with Ratatat making us dancing a last time. Electronic music and electric guitar, best mix to end this week-end. It has been almost naturally that I exchanged a smile and a look with José Gonzales who stayed among people.

01

02

03

04

JCasablancas

We Love Green 2015: day 1

Samedi dernier a marqué le début des festivals 2015 notamment avec le We Love Green au parc de Bagatelle à Paris. Un festival de deux jours, éco-responsable et éco-conçu, qui se déroule dans un superbe endroit mêlant verdure et belle architecture. La programmation était déjà très alléchante l’an passé, mais celle de cette année était top. Le samedi, le festival sous le soleil, a permis de prendre le temps de découvrir les différents stands et activités proposées. Du karaoké années 90 au diagnostic de peau au stand de cosmétiques Kiehl’s, en passant par la conception de couronnes de vraies fleurs et tous les stands proposant fruits, légumes et burgers homemade, il était facile de profiter du parc de Bagatelle entre les concerts.

Deux scènes, une pour les concerts proprement dits, une « dancefloor » pour accueillir les Djs, il y en avait pour tous les goûts. C’est ainsi que je découvrais Allah-Las, groupe de surf rock, une pop californienne qui sent bon l’océan et parfaitement dans le thème.  Un son doux et chaleureux, une ligne de basse qui donne le rythme, des percussions, chemises à fleurs et lunettes de soleil. Un concert aux accents psyché qui donne envie d’écouter leurs deux albums tout l’été. Deux titres ci-dessous et le concert en entier sur arte: ici.

Vint ensuite le tour d’Hanni El Khatib (anciens articles ici et ici), de passage en France pendant la tournée de son dernier album « Moonlight ». Durant une heure, le californien a pris le pouvoir du festival et livra ses trois albums sur scène. Entre le rock fougueux de Will the guns come out, et l’entrain plus maîtrisé de Head in the dirt, les titres de Moonlight tels que Mexico et Melt me sonnent juste. Toujours aussi simple et sincère, Hanni El Khatib, jean et veste militaire  accompagné de sa sublime Gibson Les Paul custom, met tout le monde d’accord. Aussi quelques titres ci-dessous et le live complet sur Arte (ici) où j’étais au premières loges (31ème seconde).

C’est ensuite Django Django qui a envahit la scène et attiré les foules. Un son électro mais pas moins rock, mais aussi aux sonorités plus marquées hindous. Un concentré riche d’influences et donnant à tout le monde l’envie de danser. La tête d’affiche du jour, Christine and the Queens, entourée de ses quatre danseurs s’est ensuite produite sur la scène du We Love Green. Un show parfaitement orchestré, entre la danse mise en avant par des éclairages de type ombres chinoises et les différentes interventions des danseurs tout de noir vêtus, seul ou avec Christine and the Queens. Un jeu de néons qui descendent et remontent, un humour décapant et une voix puissante et directe, sans fioritures: un vrai plaisir partagé notamment avec le titre Saint Claude. Le festival se transforme même en dancefloor géant et tout le monde danse avec le groupe sur des titres mixés avec des sons des années 90′. Comme Christine and the Queens l’a si bien dit, dans ce festival éco-responsable, l’énergie renouvelable était ce soir là la chaleur humaine.

IMAG0543

IMAG0570

IMAG0567